http://www.assyelle.com/Page_ReliqueI.htm
 
Les Personnages historiques...




   Hassan ibn al Sabbah  : (1036-1124) : surnommé le « Vieux de la Montagne ». D’obédience Ismaélienne, il est le chef redouté des terribles Assacis ou Assassins. Il réside dans sa forteresse d’Alamût dans le Daylman (Iran actuelle). C’est un homme de grand savoir qui n’hésite pas pourtant à se « débarrasser » de ses ennemis, essentiellement les chefs turcs et chrétiens, qui se mettent en travers de son chemin. Il a sous ses ordres les redoutables guerriers Assacis.
 
 
  André de Montbard : (1103-1156) : Un des neuf chevaliers fondateurs de l’Ordre du Temple. Il est aussi l’oncle de Bernard de Clairvaux qui rédigera la Règle et les statuts des Templiers. André de Montbard jouera en tant que représentants de son ordre un rôle important dans cette histoire. 
 
   Gaston IV de Béarn : ( ?-1131) : Vicomte de Béarn et suzerain d’Enguerrand de Bardinae. C’est aussi son ami et protecteur. C’est un homme sage, mais aussi un grand guerrier qui a participé à la prise de Jérusalem (1099)- notamment en étant l’instigateur de la réalisation de machines de siège-  et à de nombreuses victoires en terre espagnole (Reconquista). Après sa mort, sa vie héroïque et sa fin tragique-il fut assassiné sous sa tente par des Maures et sa tête fut emportée à Grenade et présentée sur une pique, ce qui redonna force et courage à ses ennemis- il inspira les auteurs de la chanson de gestes de Roland… 
 

 
     Guy de Lons : ( ?-1141) : Evêque de Lescar. Homme de culture et de tolérance, il sait se montrer aussi un guerrier dans l’œuvre de Reconquista auprès de son ami Gaston IV de Béarn dont il est le principal conseiller. Comme son ami, il interdit les massacres de populations civiles. C’est lui qui engagea les premiers travaux de la cathédrale de Lescar, la plus grande du pays de Béarn de l’époque. C’est aussi un ami d’Enguerrand de Bardinae.
 
  Les Cagots : Communauté d’hommes et de femmes rejetée par le reste de la population pour d’obscures raisons. On les disait descendants de lépreux, mais aucune trace de cette maladie n’était apparente sur eux. De plus, la lèpre n’est pas héréditaire. On les disait descendants des derniers Maures défaits par les Francs et qui seraient demeurés dans le Sud-Ouest. Ou fils et filles des anciens maîtres Wisigoths des terres espagnoles et adeptes de l’arianisme. Beaucoup d’hypothèses…
 


 



Créé avec Créer un site
Créer un site